Google lEurope réclame la suspension des nouvelles règles de confidentialité

first_imgGoogle : l’Europe réclame la suspension des nouvelles règles de confidentialitéLe Groupe des 29, qui réunit les 27 autorités européennes de protection des données, a demandé à Google de suspendre ses nouvelles règles de confidentialité, censées entrer en vigueur au mois de mars. Les Cnils européennes souhaitent ainsi prendre le temps de déterminer leurs possibles impacts sur les données personnelles des citoyens de l’UE. Mais Google refuse d’accéder à leur demande.Le 2 février, le Groupe des 29, qui rassemble les 27 autorités de protection des données européennes, a adressé un courrier au PDG de Google, Larry. Dans cette lettre (lien non disponible), les autorités demandent au géant de Mountain View de suspendre ses nouvelles règles de confidentialité, qui doivent entrer en vigueur dès le 1er mars. À lire aussiJour du dépassement : l’Union européenne aura épuisé le 10 mai ses ressources de l’année 2019Le groupe explique avoir confié à la Cnil une enquête sur cette nouvelle politique, afin de “déterminer les conséquences possibles sur les données personnelles des citoyens européens”. Mais Google, qui affirme avoir seulement souhaité simplifier sa politique de confidentialité, n’accédera pas à sa demande.La firme a rapidement répondu au courrier des autorités européennes, pour confirmer l’entrée en vigueur de ses nouvelles règles dès le 1er mars. “Durant cette période, aucun d’entre eux n’a exprimé de préoccupations significatives, et nous avons désormais lancé la plus importante campagne de communication de notre histoire auprès des utilisateurs. Les changements ne seront pas effectifs avant le 1er mars ; d’ici là, nous sommes ouverts à toute discussion avec les différentes autorités de protection des données personnelles qui auraient des interrogations sur ces changements” fait toutefois savoir le géant de Mountain View.Le 6 février 2012 à 17:15 • Maxime Lambertlast_img read more